Amandine Roux, en toute simplicité !

By TraileurZ The Mag
In ACTUALITÉS
Déc 14th, 2015
0 Comments
5395 Views

Amandine Roux, en toute simplicité !

TraileurZ The Mag vous propose ce matin une interview exclusive de la petite fée du trail français. Amandine Roux est discrète, simple, et pourtant tellement attachante. Loin des spots du bling bling de la renommée, elle fait son petit bonhomme de chemin, avec la passion qui lui colle aux pieds…

T.T.M : Bonjour Amandine, peux-tu te présenter pour nos lecteurs ?

A.R : « Bonjour aux lecteurs de « TraileurZ ». Voila, je pratique le trail depuis 2011 et l’Ultra Trail depuis 2012. Je suis surtout une traileuse engagée puisque je cours pour une association d’enfant malade « coup d’pouce » avec mes amis de Solidai’run. Infirmière, j’essaie de mixer ma passion et mon métier dans mon quotidien et ce n’est pas toujours facile. »

Tu es donc ambassadrice pour la marque Hoka One One, que représente pour toi ce partenariat ?

« Beaucoup de choses! C’est une grande étape de franchie dans l’assouvissement de ma passion. Christophe Aubonnet (Team manager Hoka) m’a tout de suite apporté un important soutien matériel avec des vêtements légers et confortables mais également des chaussures qui m’offrent un dynamisme et une protection de mes petits pieds, indispensable lorsqu’on pratique du « très long »! Je dors presque avec mes Mafate Speed. (rire) »

Tu viens de remporter le premier Grand Raid des Cathare (170km/6000D+), peux-tu nous raconter ta course ?

« 33h de course, ça serait un peu long à raconter ici ! J’ai eu la chance d’avoir une équipe de suiveurs et de bénévoles au top. Le GRC est superbe et reste pour le moment le plus grand défi que j’ai eu à relever. Défi physique mais aussi mental car pendant 170km, on passe par tout les états possibles. On se dit qu’on ne le refera pas, puis on oublie quand on passe la ligne d’arrivée. En tout cas, j’y retournerai… un jour ! »

Quel regard portes-tu sur ta saison 2015 ?

« C’est surtout une période de transition entre mon retour en France, retrouver un boulot. Mes entrainements en ont un peu pâti mais au final, j’étais très heureuse de pouvoir courir à nouveau dans des conditions plus saines qu’en Afrique. Heureusement que le foncier est resté ancré dans mes gambettes, sinon le Grand Raid Stevenson, l’Interlac, l’Alesia Trail et le GRC m’auraient paru insurmontables. »

.

Amandine Roux, en toute simplicité !

.

Comment va s’articuler ta période hivernale ?

« Beaucoup de repos, de natation et surtout du fractionné (la piste, c’est ce qui pêche un peu chez moi). J’aimerais vraiment inclure une ou deux séances de ski de fond si mon emploi du temps me le permet car j’habite vraiment loin de la montagne. »

Côté nutrition, tu gères comment ?

« Alors la JOKER (rire) ! Je ne suis vraiment pas une référence dans ce domaine et les ultras où je n’ai pas vomi se comptent sur les doigts de la main. Je pense aujourd’hui ne rien changer à mon alimentation dans ma préparation et n’inclure que des aliments « plaisir » à mes ravitos d’Ultras pour éviter les coups de pompe en milieu de course. »

Quels sont tes projets pour 2016 ? Quelle course te fait rêver ?

« Tous mes projets 2016 vont être mis sur ma page athlète Facebook : Gruissan Phoebus Trail, Ecotrail de Paris, la 6000D, le Grand Raid des Pyrénées. Quand à la course qui me fait rêver, c’est toujours la Diagonale des Fous à la Réunion, mais faute de moyens financiers pour le moment, cela reste un rêve. Un projet surement pour 2017… qui sait ? »

Merci Amandine, et bonne chance pour tes futurs projets !

Crédit photo : Vincent Kronental et Cyril Bussat : http://www.photossports.com

greg

Tous droits réservés, TraileurZ© 2015.

Share Button

Incoming search terms:

  • amandine roux
  • amandine roux trail 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *