Chamonix , 50 nuances de gris…

By TraileurZ The Mag
In ÉCOSPHÈRE
Mar 6th, 2015
0 Comments
1469 Views

Chamonix , 50 nuances de gris...

TraileurZ s’attaque à un sujet pour le moins épineux aujourd’hui, la pollution dans la vallée de l’Arve. En effet, d’après les chiffres de l’OMS, près de 60 personnes de la vallée de l’Arve meurent prématurément chaque année à cause de la pollution. Un graphique montre Passy, petite commune de l’Arve, avec 188 jours de pollution annuels contre 93 pour Paris, comme la commune la plus polluée de France…

.

« Sympa non ? Nous savions déjà que l’argent contrôlait le monde, le voila maintenant maitre de l’avenir de tous ces enfants à qui l’on ne donne pas d’autre choix, si ce n’est de vivre dans cet air pollué… »

.

Et si l’on vous disait que le haut lieu de l’Alpinisme et du Trail Running, à savoir Chamonix, faisait parti de la région la plus polluée de France ? Non, vous ne rêvez pas, nous sommes bien en France en 2015. A l’heure des grandes déclarations politiques sur la préservation de notre écosystème et de la protection de la santé publique, voici que cet inadmissible scandale écologique vient nous sauter au visage. Ces derniers temps, nous avons pu voir, malgré les tentatives de bâillonnement de l’information par ces chers politiques, plusieurs médias essayer de faire remonter cette information qui joue dramatiquement dans le devenir des enfants et de la population de cette vallée. Les coupables désignés ? Le chauffage domestique, les industries et bien sur, le trafic routier. Le constat est plus qu’alarmant, avec comme indice de gravité le choix qu’on les parents d’envoyer ou pas leurs enfants à l’école, tant l’air est vicié, voir mortel d’après le Dr Champly, médecin chef à l’hôpital de Sallanches. D’ailleurs, suite au fameux reportage de France 2 qui dénonçait cet état de fait, le docteur fut « légèrement ennuyé » par certaines pressions politiques qui ne souhaitent clairement pas que ces éléments viennent troubler les rentrées d’écus sonnants et trébuchants du tourisme de la vallée… Sympa non ? Nous savions déjà que l’argent contrôlait le monde, le voila maintenant maitre de l’avenir de tous ces enfants à qui l’on ne donne pas d’autre choix, si ce n’est de vivre dans cet air pollué. Le préfet de Haute-Savoie, s’offusquant de cette remonté d’informations qui serait, d’après ses dires, non représentative des efforts entrepris par les élus… mais ce n’est pas assez, Mr le Préfet. Beaucoup de promesses qui restent sur le papier et une population dont ces mêmes élus ont la charge souffrent chaque jour qui passe. Encore mieux dans le ridicule, le maire et conseiller général du canton de Saint-Gervais les Bains, réclame des sanctions à l’égard du Dr Champly suite à ses déclarations dans le reportage en question. On atteint les sommets du foutage de gueule, on en rirait si ce n’était pas si dramatique. Nous en profitons d’ailleurs pour vous soumettre la page de soutien FB du médecin cité, bienvenue dans un monde où l’on menace les gens qui souhaitent protéger la nature et les citoyens. Celui-ci reviendra d’ailleurs sur ses propos au sujet du médecin quelques jours plus tard, tant les réactions des populations ont été vives. Rappelons enfin qu’il y a deux ans, 84 médecins dont le docteur Champly ont soutenu l’ARSMB (Respect du Site du Mont Blanc). L’association avait déposé plainte contre l’État pour non-respect de la loi sur l’air.

.

.

Alors évidemment, on peut citer les efforts entrepris avec notamment le projet Arve Pure 2018 qui lutte contre les effets de la pollution et le retour à une bio-diversité dans les cours d’eaux de l’Arve… Le Syndicat Mixte d’Aménagement de l’Arve et de ses Abords (SM3A)  avance que les précédents travaux d’Arve Pure ont permis le retour de l’Ombre Commun, un poisson d’eau douce, et de la loutre jusqu’alors en voie de disparition. La SM3A avance aussi que des efforts sont entrepris contre la pollution des métaux lourds notamment et que les élus seraient vraiment concernés dans ce combat de la pollution de l’air et de l’eau de la vallée, qui rappelons le, a été la première en France à être mise sous protection, c’est dire si le problème est d’une gravité extrême… Quelles sont les raisons du frein aux vrais mesures concrètes ? Rappelons qu’un camion qui passe sous le tunnel du Mont-Blanc rapporte plus de 350 euros et que l’État est resté propriétaire des 60 derniers km de l’A40 et de son péage ainsi que du tunnel du mont blanc… faites votre calcul. L’affaire serait tellement juteuse que nos voisins Italiens voudraient percer un second tunnel tant la rentabilité est intéressante, l’Italie faisant le forcing pour empêcher la régulation au tunnel du Mont-Blanc. Évidemment l’exploitation toujours plus importante des montagnes Chamoniardes au mépris de l’environnement est aussi un problème majeur. Dans les solutions évoquées, la plateforme de ferroutage à Aiton permettrait d’absorber 300 000 poids lourds par an soit la moitié du trafic… ce n’est qu’une proposition parmi tant d’autres. L’apparition de constructions individuelles (chalets individuels) fruit d’une politique immobilière sans régulations de la faune et la flore partout à travers les massifs est une aberration écologique. Pourquoi, comme dans d’autres pays (comme la Suisse par exemple), nous n’appliquons pas de programmes de préservation du patrimoine des vallées Alpines ? La catastrophe écologique n’est plus très loin, et le discours touristique du bon air pur de nos montagnes ne fait plus rêver personne.

Que retenir de tout ceci ? La vallée de l’Arve, entourée de ses montagnes, est un bijou environnemental, tant par son écosystème que par sa beauté minérale. L’homme pollue partout où il se trouve, c’est un fait avéré et il faut vraiment avoir la tête dans le sable pour ne pas s’en apercevoir. Il est de notre responsabilité à tous, chacun à son niveau, de protéger notre patrimoine écologique et clairement, dans ce dossier, la balle est dans le camp des élus que la peuple a missionnés pour le représenter.  C’est à eux qu’il incombe de protéger les populations qui vivent dans cette vallée qui se trouve extrêmement menacée. Ce n’est pas une probabilité, c’est un fait. Actuellement la vallée de l’Arve est plus polluée que la ville de Lyon. Cet hiver, Air Rhône-Alpes recense huit pics de pollution contre cinq pour la métropole lyonnaise, 15 sur l’année 2014, contre 11 pour Lyon. Édifiant non ? Directement menacés, les enfants sont les otages d’une politique faiblarde à prendre des engagements radicaux pour le bien-être de la population. Le futur appartient à ceux qui prennent en compte les erreurs du passé et c’est maintenant que tout se joue.

A quand la prise de conscience ?

.

.

Page de soutien au Docteur Champly ICI

Page de soutien les Nez Noirs du Mont-Blanc ICI

Merci à Dominique Simoncini, France 2, Lyon89 pour les sources et photos.

logo traileurz.

.

.

Tous droits réservés, TraileurZ© 2015.


Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *