Entraînement croisé, une option efficace !

By TraileurZ The Mag
In LE COIN DU COACH
Juil 25th, 2015
2 Comments
2812 Views

Entraînement croisé, une option efficace !

Vous pratiquez le trail, la course à pied, le fractionné… mais vous avez tendance à vous blesser, vous user, vous fatiguer, ne pas vous écouter, vous lasser : alors essayez la nouveauté et/ou la variété en adoptant l’entraînement croisé !…

L’entraînement croisé consiste à pratiquer une autre activité physique en complément de son sport principal. Il s’agit de varier les activités plutôt que de toujours faire la même activité.

Pour cela, de nombreuses disciplines sportives offrent leurs spécificités

– la préparation physique générale (P.P.G.) 

– la natation

– le cyclisme 

– le ski etc… 

Il diminue les risques de blessures ou évite la fatigue psychologique en période de récupération. 

Objectifs de l’entraînement croisé :

-Maintien stimulus entraînement 

-Amélioration adhésion à l’entraînement

-Réduction risque blessure/surentraînement 

-Amélioration performance 

L’entraînement croisé contribue à éliminer une grande partie de l’impact sur vos articulations tout en vous permettant soit d’utiliser une plus grande variété de muscles, soit de faire travailler les mêmes muscles de différentes façons. Il ajoute aussi de la variété au régime d’exercice, ce qui peut vous aider à persévérer. En période de récupération, après un marathon par exemple, l’entraînement croisé permet de s’entretenir physiquement et la reprise se fera bien plus facilement. Lorsqu’un athlète ne progresse plus ou n’obtient plus de résultat, l’entraîneur doit se poser la question sur l’intérêt d’augmenter la charge travail en course à pied. Le principe de la méthode d’entraînement spécifique, très largement reconnu depuis le début des premières compétitions d’ultrafond veut que, pour être performant à la course, il vaut mieux courir que pédaler ou nager. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte dans l’agencement des périodes et des séances d’un entraînement croisé pour obtenir une progression. 

.

Entraînement croisé, une option efficace !.

Le volume : Correspond à la durée, la distance et le nombre de fractions.

La puissance : Se rapporte à la vitesse et à la force d’exécution du sujet. C’est l’aptitude de répéter un geste optimal dans le cadre du volume.

La charge : C’est l’augmentation ou la diminution, aussi bien dans le corps de séances que dans l’alternance des périodes d’efforts et des récupérations. La pénibilité de l’exercice, au même titre que les régénérations (produite par le volume et la puissance), détermine l’agencement de l’exercice suivant.

La spécificité : Traduit l’évolution des exercices en fonction des disciplines pratiquées, allant de la période générale à la compétition d’ultra-distance.

La fréquence : Signifie le nombre de séances visant les mêmes effets, répétées sur une période donnée. 

.

En conclusion, n’hésitez pas à varier vos sports pour un entraînement plus approprié !

alexiajacquot.

.
.
.

Tous droits réservés, TraileurZ© 2015.

Share Button

2 Comments to “Entraînement croisé, une option efficace !”

  1. Billet très concit et toujours un plaisir de te lire

  2. J’adhère tout à fait. je le pratique également
    Peut être une prise de conscience lors de ma pratique du triathlon.
    Des équivalences existent en terme de durée, d’intensité, … entre tous ces sports. Pour que l’entraînement croisé soit bénéfique, il est nécessaire de bien respecter ceci.

    L’aspect psychologique est également souligné. En tant que préparateur mentale, je suis à 200% d’accord.

    Au plaisir,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *