Florian Madrignac, un coureur à suivre… si vous le pouvez !

By TraileurZ The Mag
In ACTUALITÉS
Mar 1st, 2015
1 Comment
3714 Views

Florian Madrignac, un coureur à suivre… si vous le pouvez !

TraileurZ aime donner des coups de pouce aux bons amateurs afin qu’ils puissent se faire connaitre et faire sortir de l’ombre les performants anonymes. Aujourd’hui nous recevons Florian Madrignac

.

TraileurZ The Mag : Bonjour Florian, comment vas-tu en cette période hivernale ?

Florian Madrignac : « La période hivernale me permet de changer un peu de discipline en faisant du ski de rando pour accumuler du dénivelé positif. La saison me permet de faire entre 70 et 80000m de D+, ça aide bien pour la suite de l’année pour se sentir bien dans les bosses au moment d’enfiler les baskets. »

Peux-tu te présenter et nous en dire plus sur ton passé de sportif ?

« Je viens du cyclisme, j’ai début le vélo à l’âge de 15ans. J’ai effectué pas mal de courses au niveau national mais la mentalité et tout ce qui tourne autour ne m’a pas plu. Je me suis dirigé petit à petit vers la course à pied ou j’ai trouvé « chaussure à mon pied » ! »

Tu as déjà de nombreux bons résultats, quel sont les plus significatifs ?

« En effet pas mal de victoires à mon actif et de très belles places d’honneur. 4ème à la Saintexpress 2013, 2nd à l’endurance trail des templiers 2013, 28ème au marathon du Mont-Blanc avec un gros plateau international dont une 11ème place française. 2nd au trail des Glaisins 2014, 4ème au trail du tétra lyre, 2nd au trail du balcon sur en chartreuse, 1er trail du buis ou encore 1er à l’Husky Seyssins tour. »

Parle-nous un peu plus de cette superbe course réalisée au Marathon du Mont-Blanc ?

« Le marathon du Mont-Blanc, le rendez-vous des costauds ! Un plateau énorme et une course qui part très vite. Je me suis placé en avant-poste dès le début et je me suis retrouvé dans un groupe avec des noms comme Jornet, DeGasperi, Hernandao, Pianet, Baronian, Stuck… autant dire que ça parle pas beaucoup mais ça avance ! J’ai tenu le rythme imposé par Kilian jusqu’au 15ème Km environ, ensuite j’ai levé le pied pour ne pas exploser en plein vol. J’ai débuté une gestion de course comme je le voulais et ainsi enchainais les difficultés de ce parcours sans trop de problèmes. J’ai vraiment pris un maximum de plaisir sur cette belle ballade et pris une belle 28ème place avec ce beau plateau international. »

La compétition est-elle pour toi indissociable de ta pratique du trail ?

« La compétition pour moi n’est pas indispensable, bien sûr elle permet de se mesurer à d’autres athlètes et de jauger son état de forme, mais la pratique du trail reste pour moi une manière de s’évader et de se ressourcer dans un milieu sauvage. »

.

.

Un point de vue sur l’évolution du trail ces dernières années ?

« L’évolution du trail me fait un peu peur parfois quand je vois les tarifs d’inscriptions s’envoler. C’est un peu la course au porte-monnaie ! »

Comment gères-tu ton entrainement ?

« Mes entrainement je les gère avec ma vie de famille, je suis papa d’un petit garçon de 2 ans et bientôt un deuxième pour mi-avril. Il faut donc être présent à la maison pour aider maman et effectuer les taches à la maison, ce qui est normal. J’ai la chance de pouvoir inclure la course à pied dans mon métier, je suis gendarme en escadron de montagne, j’effectue donc des renforts dans le PGHM en période hivernale. Mes entrainements sont un peu au feeling suivant mon état de forme. Bien sûr j’essaie de suivre les grands schémas de préparation, mais dans l’ensemble j’essaie surtout de me faire plaisir pour ne pas me dégouter. »

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

« Mes projets pour l’avenir : une grosse date cette année pour l’UTPMA, 105km et 5600mD+ chez moi dans le cantal. Je vais me préparer pour y faire une belle place ! »

As-tu des partenaires qui te soutiennent ou qui vont te soutenir dans ta pratique ?

« Non je n’ai pas de partenaire pour le moment, j’aimerai bien en trouver un pour me soutenir dans ma pratique et ainsi me donner plus de motivation à mouiller le maillot. » (NDLR – Florian serait en pourparlers avec un futur team d’une nouvelle marque de textiles qui correspond à sa philosophie du trail…)

En dehors de la compétition, que représente le trail pour toi ?

« Le trail représente une ressource pour moi, un moment à moi qui me permet de recharger les batteries ! »

Pour finir, un petit conseil à nos lecteurs pour améliorer leur pratique ?

« Pour finir un petit conseil à nos amis lecteurs, sans faire ma vedette loin de là, il faut se faire plaisir, s’écouter et prendre cette pratique en milieu montagneux comme un moment de partage avec les autres, de convivialité, c’est la clé à mon sens pour durer dans ce sport et avant tout se faire plaisir. Bon run à tous et à très vite sur une ligne de départ ou dans un chemin autour de Grenoble ou pourquoi pas dans le massif du Puy Mary sur mes belles terres cantaliennes !! »

Merci à Florian pour cette interview et félicitation pour l’arrivée de son second enfant ! Nous ne manquerons pas d’en reparler lors de ses prochains podiums !

Interview réalisée par Rémy Fabre.

logo traileurz.

.

.

Tous droits réservés, TraileurZ© 2015.

Share Button

Incoming search terms:

  • coureur trail Florian
  • florian madrignac

1 Comment to “Florian Madrignac, un coureur à suivre… si vous le pouvez !”

  1. […] il y a quelques mois nous vous avions présenté un traileur prometteur (article à lire ici) en la personne de Florian Madrignac. Petit point sur son début saison après sa très belle […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *