Pourquoi tu cours ?

By TraileurZ The Mag
In ACTUALITÉS
Oct 25th, 2014
4 Comments
6486 Views

Pourquoi tu cours ?

Pourquoi tu cours ? Cette question, on me la pose fréquemment et on l’a tous plus ou moins entendu au moins une fois, souvent avec un air incrédule et parfois moqueur… droit de réponse avec cet article…

Quand on fait de l’Ultra Trail, on est à part. On se sent à part. En dehors des personnes qui pratiquent le même sport que nous, on est rarement compris et, vu de l’extérieur, c’est vrai que les raisons qui poussent tout à chacun à réaliser ce genre d’expérience solitaire varie d’un coureur à un autre. Chaque traileur à son vécu, son expérience de la course à pied qui lui est propre. J’ai vu il n’y a pas si longtemps un reportage sur l’aspect psychologique de l’Ultra-Trail, qu’est-ce qui pousse une personne à plonger dans l’Ultra au mépris de ses habitudes, de son caractère. On aime bien ranger les gens dans des petites boites, des petits tiroirs. Notre société n’aime pas le changement, et parfois, lorsque vous changez vos habitudes, votre entourage ne comprends pas. J’en ai entendu des commentaires édifiants… Beaucoup de traileurs ont commencé la discipline en autodidactes, en s’entrainant tout seul et en n’ayant aucune connaissance ou vécu d’athlétisme. Je fais parti de cette catégorie. J’ai basculé du jour au lendemain dans le Trail et j’ai perdu 18 kilos depuis, avec pour seule armure, ma rage car c’est ma rage qui me porte et rien d’autre. Le chrono ? je m’en tape royalement. La piste d’athlétisme et les séances de VMA ? Je m’en fout. Je fais tout à l’arrache, je pars en montagne quand ça me plait et je ne suis aucunes règles. Le monde d’aujourd’hui n’autorise plus le rêve et nous vivons enchainés à nos obligations quotidiennes. Alors cette envie de se « mettre en danger » sur une course longue, difficile, où l’on est seul face à ses démons, à ses faiblesses, devient une priorité. Certains vise un chrono, pour d’autre en effet, c’est la recherche incessante du défi, c’est pour cela que les arrivées des derniers sur des Ultras valent tout l’or du monde… voir leurs visages lorsqu’ils passent la ligne d’arrivée… un mélange de fierté et cette impression de planer…

Alors ouais on est une race à part et le trail m’a sauvé. Mes blessures du passé, celles qui me collent à la peau et dont je ne serais jamais débarrassé prennent une tout autre forme pendant un Ultra. Je cours pour rejoindre ceux qui sont partis trop tôt, je cours pour eux, j’ai la rage putain. Parfois mon cœur se serre même pendant l’effort, de voir ces paysages et de savoir que ceux qui sont partis ne les verrons plus jamais et la chance d’être encore vivant me fait frissonner… On a tous nos propres blessures et les miennes me font avancer et ne jamais abandonner. C’est fou tout ce qui peut te passer par la tête lorsque tu pousses ton corps dans ses derniers retranchements. Ton cerveau carbure à 100km/h et même les souvenir les plus enfouis, ceux que tu ne voudrais plus revivre remontent à la surface. On dit que pour avancer, il faut faire fi du passé et regarder devant, mais comment oublier ce qui a fait de toi ce que tu es ? Ce sont nos combats, nos défaites qui nous forgent et nous rendent plus fort, tel un vieux bateau en fin de carrière, on navigue tous avec nos coques endommagées. Alors oui, pour moi, l’Ultra Trail est salvateur, j’en ai besoin pour extérioriser ma rage, ma peine à travers un effort exceptionnel dont moi seul peut comprendre la teneur. Pourquoi je cours ? Pour moi, pour vivre en intégrant mes faiblesses et mes forces, je cours pour mes deux enfants que j’aime plus que tout, je cours pour mon père que je n’ai pas pu voir une dernière fois avant qu’il meure d’un cancer à 41 ans, du haut de mes 6 ans, je n’ai même pas pu lui dire combien je l’aimais… Je cours pour vivre tout simplement et pour surmonter ma peine qui parfois me submerge pendant mes sombres moments. je cours pour sentir le vent caresser ma joue sur cette crête de montagne, seul au monde. Je cours pour la liberté que je gagne à chaque foulée, à chaque respiration… je cours pour ce gamin à qui je tape dans la main et qui me regarde avec ses yeux rieurs. Alors avant de poser cette question à un Ultra Traileur, pensez bien que nos raisons ne se résument pas à une phrase à coté de la machine à café un matin au bureau.

Voila pourquoi je cours, j’ai mes raisons, tout simplement. A chacun les siennes.

Grégory Julien Baron.

greg.

.

tous droits réservés, TraileurZ© 2014.

Share Button

4 Comments to “Pourquoi tu cours ?”

  1. kako dit :

    TOP!!!!! 😉

  2. kevin dit :

    Bonjour
    Qui est cette personne / trailer qui a écrit cet article.
    Je m y reconnais a fond en tant que ttailer amateur et il me donne des reponses quand on me pose cette question 😉
    Merci
    A bientot
    Un trailer Kevin

  3. Laurent dit :

    Beaucoup de chose que je ressent et n’arrive pas a exprimer sont ecrite dans ce article. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *