Spikecross 3 CS, l’accroche ultime ?

By TraileurZ The Mag
In REVUES MATOS
Fév 18th, 2015
0 Comments
3362 Views

Spikecross Salomon, l'accroche ultime ?

Salomon frappe encore une fois avec la sortie de sa SpikeCross 3 CS. Ce modèle, destiné clairement aux trails hivernaux, apporte une alternative intéressante relative à l’accroche parfois douteuse sur certains parcours glacés et glissants…

SpikeCross de Salomon : la véritable chaussure d’aventurier qui va changer votre hiver enneigé ou glacé ! Salomon a créé il y a 3 ans une chaussure spécifique, la SpikeCross, et l’a fait évoluer. C’est en fait une SpeedCross avec des clous sur les crampons et un chausson étanche. Je l’avais essayée sur la Romeufontaine, confirmée sur l’Ubaye Snow Trail, et je l’ai définitivement adoptée pour mes sorties enneigées également. Cette chaussure est typiquement destinée aux trails blancs, aux entraînements hivernaux en montagne et aux cross. Elle permet de courir au pire de l’hiver. De prime abord, on pourrait facilement se méprendre tant la ressemblance avec la SpeedCross est frappante, et même si cette dernière possède une forte accroche, ce modèle promet une tout autre expérience… Doté de couleurs qui ont fait le succès de la marque, le design est classique désormais pour Salomon, noir et rouge. Le type de pied qui convient à cette chaussure de trail est universel/pronateur. Elle conviendra donc aux coureurs ou coureuses qui ont aussi une foulée de fatigue pronatrice et elle affiche un poids de 325gr en 42. Elle possède une languette à soufflet (reliée à la tige) qui est là pour empêcher tout corps étranger d’entrer dans la chaussure. Ce modèle possède la technologie Climashield, qui remplace simplement le Gore Tex. Respirante et résistante aux intempéries, (c’est ce qui justifie aussi la différence de prix entre les modèles), cette technologie évite à la chaleur de stagner dans la chaussure. L’humidité et la chaleur sont ventilées à chaque foulée. Cette membrane Climashield offre imperméabilité à l’avant et respirabilité à l’arrière. Le Quicklace est aussi un élément classique de Salomon, du moins il marque la différence avec les autres marques de chaussures de trail. C’est un système de laçage simple et efficace en un seul geste. Ce qui permet de facilement mettre ou retirer cette chaussure. De plus, le laçage est asymétrique afin que les lacets prennent le moins de place possible. Il y a aussi toujours la présence de la pochette pour lacets qui permet un rangement sûr des lacets Quicklace. Le pare-pierre est très élargit et offre une très bonne protection sur quasiment tout le tour du pied. La semelle intermédiaire est en EVA moulé, ce qui offre à la SpikeCross un compromis idéal entre amorti, légèreté et stabilité. La semelle extérieure est conçue dans la même optique que la semelle intermédiaire. EVA Double Densité (meilleur amorti) et EVA moulé (maintien ergonomique près du pied).

.

.

Venons en maintenant au point fort de cette SpikeCross, à savoir ces fameuses « pointes en carbure métallique » disséminés sur la semelle. Elles sont au nombre de 9 (5 à l’avant et 4 à l’arrière) et sont intégrées aux crampons de la chaussure et non sont pas amovibles (c’est un détail à savoir tout de même). Lors de nos tests en montagne (Pyrénées Orientales et Alpes du nord), nous avons constaté l’impressionnante efficacité de la SpikeCross dans les conditions les plus difficiles. L’accroche est honnêtement très impressionnante, même sur glace vive (notamment à la Romeufontaine où la glace bleue était abondante…). Son terrain de prédilection restant la neige dure ou le mélange neige/boue. Vous me direz « Mais quid des parties goudronnées ? » Eh bien ces transitions  passent plutôt bien pour un modèle aussi spécifique (et c’est là le gros avantage par rapport aux Yaktrax ou équivalent…). Nous avons couru aussi bien sur neige, glace et sur terrain très gras avec ce modèle et nous avons toujours eu ce sentiment agréable que nous pouvions poser le pied en toute confiance. La relance est immédiate même en pleine boue, pas de glissade excessive sur un virage ou sur un appui en descente. Le seul risque ? Justement l’excès de confiance ! La Spikecross n’est quand même pas une paire de crampons… À souligner que sur terrain gras la chaussure débourre bien, et que dans la neige, cette dernière ne reste pas accrochée à la semelle. Le système Sensifit enveloppe complètement le pied et donne un sentiment de maintien et de sécurité assez bluffant. Le drop assez important (environ 11mm) se fait vite oublier par le dynamisme de ce modèle. Cependant le contrefort de la chaussure est assez rigide (au moins sur les premières sorties, le temps qu’on la « casse » et la fasse à notre pied), donc il se peut que quelques ampoules apparaissent.  Mais il est à noter que le zéro couture intérieur permet d’éviter tout frottement et toute blessure d’irritation. Le chaussant est assez étroit au niveau du coup de pied et de l’avant de la chaussure, donc attention… notamment si on a des semelles podologiques et le coup de pied fort.  Grâce à sa technologie Climashield CS composant la toile de la chaussure résistante à l’eau, les pieds restent au sec, même dans la poudreuse ! En effet, elle est imperméable sur l’avant et respirante sur l’arrière et le gros avantage par rapport au GoreTex, c’est que la membrane CS est beaucoup plus souple et la transpiration bien évacuée (elle stagne souvent dans le GoreTex)  !  L’usure est, elle, tout à fait raisonnable puisque la neige et la glace n’abîment quasiment pas les semelles. Attention aux pointes sur les cailloux par contre. Ceci-dit, en se limitant à son usage prévu, elle dure beaucoup plus longtemps qu’un modèle classique et pourra être réutilisée pendant quelques hivers…

Conclusion, si vous cherchez un modèle extrêmement fiable sur les terrains les plus délicats cet hiver, vous avez frappé à la bonne porte avec ces SpikeCross 3 CS. Son accroche exceptionnelle en fait l’arme ultime sur les trails techniques hivernaux avec une mention spéciale pour la membrane CS, carrément indispensable dans la neige. La faible usure de la semelle en fait un investissement malin. Pour les poids lourds, l’amorti vous semblera léger donc essayez les avant de les acheter…

Prix : 160 euros.

.

.

logo traileurz.

.

.
Tous droits réservés, TraileurZ© 2015.

 

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *